Jeudi 13 Novembre 2014

Après une nuit bien frisquette malgré le petit chauffage du camping-car nous nous levons tôt (oui en camping-car on peut pas fermer les volets et les rideaux c’est pas le top du coup il fait bien vite jour!)…enfin je me lève parce qu’Emilie a peur de croiser des pingouins dans le camping-car. Il faut dire qu’il fait frais et quand on respire…eh bien il y a un peu de fumée qui sort de nos bouches ! On ne sait pas vraiment la température à l’intérieur mais dehors c’est glacial…et bien recouvert de neige car il a encore neigé pendant la nuit. Par contre le soleil est au rendez-vous et c’est (encore une fois) magnifique !

36af1e6c-0bdd-4d83-a9de-124c2dedf664_wm

f5154721-4cb7-45bc-8f45-cbadd2387b0c_wm

On ne voit pas la buée sortir de la bouche d’Emilie…mais y’en a !

Ce matin nous décidons de faire la randonnée qui part du camping et monte au point de vue de Sealy Tarns, 520 metres de dénivelé positif, c’est pas énorme, mais qui ont la particularité d’être composés de 1850 marches…bon pour les ischio mais moins bon pour les genoux. Après un bon petit déjeuner miel de manuka fromage jambon et des litres de café c’est parti pour l’ascension. Sous le soleil le paysage est grandiose, nous partons tôt ce qui nous permet d’être les premiers sur le chemin. La montée, d’abord bien tranquille, se fait bien plus raide au moment d’attaquer les marches…et sur la première marche on distingue « 1850 steps left »…les bilingues comprendront !

image

image

image

Nous sommes accompagnés dans notre ascension par le chant des oiseaux et les bruits de la neige qui fond…au fur et à mesure de la montée la vue sur le Mt Cook se dégage ainsi que la vue sur toute la vallée. C’est ici un paysage inédit car c’est pour moi un des seuls endroits où les montagnes plongent de manière si abrupte dans la vallée. Pour ceux qui ont vu « Le Retour du Roi » c’est vraiment le paysage de la grande bataille !

image

image

Arrivée en haut après 1h15 d’ascension nous retrouvons la neige bien épaisse au niveau de Sealy Tarns. Il s’agit d’une cuvette remplie d’eau qui reflète habituellement le Mt Sefton…mais aujourd’hui l’eau est gelée et recouverte de neige !

image

image

Nous prenons le temps de profiter de la vue sur toute la vallée et le sommet du Mt Cook bien dégagé. Nous rencontrons un irlandais qui va poursuivre sa route vers le refuge de Mueller Hut, un peu plus haut.
image

La journée promet d’être longue du coup on ne s’attarde pas et on descend en mode traileurs ! 45 minutes plus tard le café prit dans le camping-car fait du bien avant la première « corvée » d’une longue série : le vidage-remplissage-récurage de cassette de toilettes… Nous prenons ensuite la route vers la Côte Pacifique, le chemin va être long ! La route qui longe le lac Pukaki nous émerveille toujours autant avec ce soleil.

Une petite halte à Twizel pour faire le plein à la station Z parce qu’on a vu que 40 dollars de carburant = un jouet…ben du coup le fil rouge de notre périple consistera à faire le plein chez Z pour ramener une caisse de jouet à Camille !

Nous mangeons sur le pouce dans un élevage de saumons, High Country Salmon, situé dans un canal reliant les lacs… Le goût est fabuleux…et le prix encore plus !
image

image

Émilie s’est fait un nouveau pote…mais elle a fini par le manger

Bien rassasiés nous partons pour une longue route qui va nous amener jusqu’à Moeraki via Oamaru. Pour cela nous empruntons la route qui suit les lacs du Mackenzie Bassin puis ceux de l’Otago, reliés par des canaux servant à la production d’électricité. C’est une des principales ressources car la Nouvelle-Zélande a fait le choix du non-nucléaire.
Le paysage devient un peu aride, on sent que le climat est rude du fait des températures et du vent. C’est d’ailleurs un des haut lieu du vol à voile.

image

Le climat en Nouvelle-Zélande est très changeant et nous le comprenons assez vite car sur le chemin il va pleuvoir-faire beau-replevoir-puis des rafales de vent…en moins de 2h de route ! Le k-way est donc ton ami…

Nous nous arrêtons pour voir des anciennes grottes maories couvertes de peinture puis ensuite aux fameux Elephant Rock de Duntroon. Il s’agit de formations géologiques ressemblants à des formes étranges…voire des éléphants avec beaucoup d’imagination ! Le spectacle est superbe, nous nous balladons rapidement car le vent est glacial. La formation géologique est située sur un terrain agricole privé ouvert au public…et aux vaches et aux moutons ! Ce sont des moutons mérinos magnifiques que nous retrouveront durant tout notre voyage (il y a 40 millions de moutons en NZ, ça en fait du pull)

image

image

La suite du voyage nous conduit ensuite à Oamaru, petite ville de bord de mer où le temps houleux ne nous permettra pas de nous attarder… Juste quelques courses et l’achat d’un indispensable sèche cheveux pour madame… Sèche cheveux qui ne servira jamais mais ça c’est un autre problème !

image

Nous poursuivons la route jusqu’à Moeraki, pour cela nous empruntons la route de bord de mer sur les conseils de NZ Frenzy plutôt que l’autoroute…bon conseil la route est vraiment magnifique le temps est pluvieux mais cela rajoute du charme et donne un petit côté irlandais. Je fais la première frayeur (et la seule) à Émilie en oubliant qu’on roule à gauche en NZ…pas un gros problème car il n’y a pas beaucoup de voitures.

A Moeraki nous faisons halte aux célèbres Boulders, des concrétions géologiques étonnantes…le temps s’améliore ce qui nous permet de nous attarder et de bien rigoler sur les pierres.
Celles-ci se sont formées sur le modèle des perles que l’on trouve dans les huîtres.
image

image

image

image

Il est 17h et c’est le moment de la sortie des pingouins de Katiki Point…qui n’est pas très loin, au bout d’une piste de terre un peu chaotique. Mais ça ne nous arrête pas et nous voilà parti sur la « gravel road » avec le camping-car. Et là le jeu en vaut la chandelle car nous arrivons alors au phare de Katiki Point qui surmonte le Pacifique: la vue est grandiose…
image

image

image

image

Le phare surmonte une falaise où un observatoire a été aménagé afin de voir les pingouins très rares de la région, les pingouins aux yeux jaunes. Ceux-ci sortent de l’eau le soir pour regagner leur nid. L’observation se fait discrètement, le DOC a même pensé aux jumelles fournies dans le cabanon. Et effectivement après seulement 5 minutes nous observons les petits pingouins sortir des vagues les uns après les autres !
Ils sont accompagnés d’otaries à fourrure qui font tranquillement la sieste sur les rochers.
image

image

image

image

image

En partant du phare nous rencontrons d’autres copains…

image

image

Ensuite il est temps de trouver notre petit coin de paradis pour passer la nuit…grâce à l’application Campermate qui recense tout les lieux où le camping est autorisé nous trouvons le site idéal: un petit coin de plage au bord du Pacifique, non loin du phare de Katiki..le paradis !

image

Publicités

Mercredi 12 novembre 2014

Notre première nuit de sommeil dans notre nouvelle maison s’est bien déroulée même si la température le matin est à peine positive…le rituel du matin s’est donc mis en place dès ce jour: je me lève avant Emilie pour faire chauffer le café et le camping car par la même occasion, madame ne sortant pas de sous la couette avant une température adéquate !

wpid-imgp2835_wm.jpg

Ce matin le soleil est de sortie et le paysage est magnifique. Au programme de ce jour nous avons prévu de rejoindre les Alpes au pied du Mont Cook, point culminant de la Nouvelle Zélande avec 3724 mètres. Direction donc Mount Cook Village situé à 50 kms de là, au bout d’une route sans issue longeant le lac Pukaki…une route magnifique où nous ne rencontrons presque personne..eh oui en novembre c’est la meilleure saison car il commence à faire beau et les touristes sont absent (enfin de toute façon ce n’est jamais vraiment l’affluence en Nouvelle Zélande en fait!)

wpid-028b265b-64c9-4568-a4c4-e49ad007323f_wm.jpg

wpid-imgp2840_wm.jpg

IMGP2838_wm

C’est donc 1h après que nous arrivons au Mount Cook Village, petite station qui ne vit que du tourisme, essentiellement du fait de l’hôtel The Hermitage, présent depuis une centaine d’années. En plus de cette hôtel on trouve un restaurant, quelques maisons et un camping du DOC où nous passerons la nuit. Les campings du DOC (Department of Conservation) sont des campings gérés par l’Etat, situés dans des endroits magnifiques, aux installations sommaires mais au prix très abordable (environ 5 euros par personne par nuit !) Le principe est génial, quand vous arrivez vous vous mettez où vous le souhaitez et vous laissez l’argent dans une sorte de boite située à l’entrée…pas sûr que cela fonctionne en France ! Nous allons également nous renseigner au site du DOC concernant la météo…qui n’est pas fabuleuse avec des risques de chutes de neige.

81134d16-763c-46e2-a3f2-c9015e6a073c_wm

wpid-7e1c63c6-f83b-4720-81c0-1b3935b7ec26.jpg

wpid-0a70972b-f858-4adc-a060-7216082a531c_wm.jpg

Une fois installés dans le camping, au pied du Mont Sefton (3150 m), nous partons pour une randonnée sur la Hooker Valley Track, environ 2 h jusqu’au lac glaciaire de Hooker, au pied du Mont Cook. C’est là que nous allons comprendre ce que nous verrons très souvent par la suite: la Nouvelle Zélande a un patrimoine magnifique et elle sait comment le mettre en valeur. En effet sur cette randonnée nous allons trouver des ponts suspendus, des sentiers aménagés, des passerelles pour ne pas abimer la flore, des toilettes même en pleine montagne…bref tout est fait pour que l’on profite pleinement de la beauté des paysages sans les abimer. C’est clairement une philosophie.

6934ea23-a735-4c8d-b45a-5b8af3681309_wm

cafcb780-7da5-4c33-bd7e-8f1038c31911_wm

62ca6fef-98a8-4d25-9172-e23b5156fbfc_wm

2b33e5a8-5f78-446a-9825-631a0173dc70_wm

P1070731_wm

P1070733_wm

La montée se fait facilement, nous serpentons dans des plaines puis les moraines des glaciers…le spectacle est grandiose, nous sommes accompagnés par le fracas des plaques de glace du Mt Sefton qui se détachent du sommet. Nous arrivons finalement au pied du Mt Cook où se situe le lac Hooker formé par le glacier du même nom. On se dit que nous sommes partis à la bonne période car le temps est magnifique et les sommets encore couvert de neige. Ici aussi, et alors que nous sommes sur une moraine, l’aménagement est simplement bluffant: des grandes tables, des bancs de bois pour profiter de la vue…

0d92257b-9208-4500-a69c-7647f11e9222_wm

IMGP2841_wm

9e029ebd-a7f2-4408-93dd-f9f1d94b3650_wm

Nous redescendons ensuite pour un petit casse croute bien mérité…puis une sieste jet lag ! L’après midi nous ferons une petite randonnée histoire de garder les jambes chaudes…une petite montée jusqu’à la moraine du glacier du Mt Sefton et une vue sur le Mt Cook. Le temps se gâtant progressivement nous redescendons au camping car…la suite du programme montre que c’est pas toujours intelligent d’être sportifs…
image

En effet la soirée arrivant nous décidons d’aller manger au Old Mountaineer Café, le petit resto de Mt Cook Village situé à 45 min de marche du camping ou 5 min de voiture. Ben forcement on choisit la ballade ! Nous marchons donc jusqu’au village sur un petit chemin couvert de fougères argentées, l’emblème Kiwi.
image

L’Old Mountaineer Cafe est un vrai petit café de montagne, avec la décoration chalet qui va avec et surtout le feu de cheminée qui va bien. L’accueil est comme partout en Nouvelle Zélande, hyper décontracté et sympa. Les NéoZ ont un sens de l’hospitalité et de la curiosité de l’autre qui nous a étonné tout au long de notre périple.

image

image

Le café propose une cuisine de brasserie qui réchauffe bien, surtout que dehors le temps fini par devenir bien frais…en fait il commence même à neiger et là on se dit qu’on est mal…on espère que ça va passer pendant le repas mais en fait le tapis neigeux devient de plus en plus épais ! Heureusement la sortie du resto se fait finalement sans neige au dessus de la tête mais avec beaucoup de neige en dessous des pieds ! Le décor n’en est que plus beau et nous regagnons le camping-car où on se dit qu’il va pas faire bien chaud !

image

image

image

Effectivement il fait un peu frais dans le camping-car et on bénit le petit chauffage…et la grosse couette !….