Vendredi 28 Novembre 2014

Après la belle journée plage d’hier c’est sous une pluie franchement moins agréable que nous émergeons du camping-car…et la météo de la journée est prévue tout aussi pourrie. Cela tombe relativement bien car finalement aujourd’hui nous avons beaucoup de route pour nous conduire jusqu’à Auckland…et quand on pense à Auckland on se dit que la fin du voyage est malheureusement bien proche !

 

C’est donc sous des trombes d’eau que nous effectuons les 2 heures de route qui nous conduisent à Auckland. Le paysage est d’abord assez vallonné puis nous abordons l’arrivée vers la ville, plus dégagée. Cela fait extrêmement bizarre d’arriver dans cette grande agglomération, avec ses larges autoroutes et ses bouchons, alors que nous avions l’habitude des petites routes et des moutons ! Se faufiler dans le trafic n’est pas une mince affaire, surtout avec le camping-car et sous la pluie…c’est sans aucun doute le seul moment où j’ai moyennement apprécié la conduite à gauche !

Vu que le temps ne s’améliore que très peu nous optons pour une visite du zoo d’ Auckland, même si j’avoue ne pas être fan de ce genre d’endroit ça fait plaisir à madame et c’est là l’essentiel…d’autant plus que ce zoo est très renommé et qu’il permet de voir l’oiseau emblématique de la Nouvelle Zélande: le kiwi !

 


Et effectivement malgré mes réticences il faut avouer que ce zoo est vraiment impressionnant, le cadre est grandiose, les animaux sont dans des enclos gigantesques (bon ok ça reste des grandes cages finalement et c’est ça qui me gêne…) reproduisant leur habitat au mieux.

Les oiseaux sont dans des volières énormes avec de vrais forêts à l’intérieur…et cela nous permet finalement de voir le kiwi, oiseau mythique de Nouvelle Zélande.

Le beau temps finit (comme toujours en NZ) par arriver et c’est totalement conquis que nous quittons le zoo après y avoir passé une bonne partie de la journée. Nous prenons ensuite la route pour le bord de mer…enfin plutôt le chemin car la fin de notre itinéraire se fait sur une « gravel road » c’est à dire un chemin carrossable.

 


Il serpente au milieu d’une zone résidentielle sur les hauteurs d’Auckland avec une vue magnifique sur la mer…un endroit où l’on se verrait bien habiter avec Emilie ! Nous arrivons sur une très belle plage de sable noir, très sauvage…et très venteuse.

 


Toutes les plages de cette région sont très prisées par les aucklandais, notamment par les surfeurs. Ces plages sont regroupées dans un grand parc, les Waitakere Ranges. La plus connue étant la plage de Piha, lieu de tournage de plusieurs films et séries. Pour notre part nous faisons une petite ballade frisquette sur la plage de Whatipu puis sur un promontoire nous permettant d’apprécier la vue sur des kilomètres de côtes.

 

 

La faune et la flore sont comme toujours magnifiques avec en toile de fond les couleurs des pohutukawas, l’arbre de Noël de Nouvelle Zélande. Cette plage est vraiment au milieu de nulle part et on a définitivement l’impression d’être seuls au monde, comme souvent en Nouvelle Zélande et c’est finalement ce que j’apprécie le plus dans ce pays: la tranquillité !

 

Nous reprenons notre bolide pour filer vers une autre plage, très prisée des aucklanders, la plage de Bethells Beach située à vol d’oiseau à quelques kilomètres au nord…mais en camping-car c’est parti pour 50 km en 1 h de route…c’est ça la Nouvelle Zélande, savoir prendre son temps pour circuler ! Peu importe le temps de toute façon car le paysage est fabuleux, nous serpentons au milieu de montagnes verdoyantes avec des vues plongeantes sur la mer…et nous arrivons enfin à Bethells Beach. Nous avons prévu de dormir sur place car demain un grand trail est organisé sur cette plage…et quoi de mieux pour finir le voyage qu’une petite course de 42 kms ! Mais avant ça nous projetons de faire un petit tour sur la plage et là….bam c’est le drame !!!! Et oui car après presque 4200 kilometres en NZ en camping-car sans aucun accroc j’attends le dernier jour et les derniers hectomètres pour avoir un accident…avec un rocher en plus. En voulant laisser doubler une dame (mon côté gentleman) je percute un rocher mal garé sur le bas côté…bilan une portière enfoncée et un pneu déchiré. Et voilà comment on se retrouve à changer le pneu d’un camping-car à 18 h sur une plage de Nouvelle Zélande !

 

 

Finalement tout se passe plutôt bien et c’est l’esprit tranquille (enfin surtout parce que j’ai pris l’assurance auto maximum juste avant de partir !) que nous prenons notre petit apéritif bien mérité sur la magnifique plage de Bethells Beach…et on  n’oublie pas de manger des pâtes et de préparer ses affaires de courses car demain on galope ! A nous la Speights West Coaster, 42 km de bonheur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s